L’utilisation de carburants d’aviation durables est l’une des mesures les plus importantes pour réduire les émissions de CO2 du secteur. En effet, ils permettent de les réduire de 80 % à 100 % sur l’ensemble du cycle de vie pour les technologies les plus innovantes. Ils seront essentiels d’une part pour accompagner la transition énergétique du groupe Air France – KLM mais aussi celle de la filière aéronautique dans son ensemble.

Notre ambition est de contribuer à la mise en place d’une filière de carburant d’aviation durable. Air France et KLM ont établi des collaborations innovantes avec des clients corporate, des fournisseurs, des aéroports et des partenaires logistiques.

L’investissement dans d’autres projets sur la connaissance et la conservation de la biodiversité contribue également à comprendre le dilemme associé aux services écosystémiques comme à la production des biocarburants durables. Si certains types de biocarburants destinés au transport routier peuvent avoir un impact négatif sur la biodiversité, le groupe Air France - KLM veut garantir l’utilisation de carburants aéronautiques durables qui ont l’impact le plus faible sur l’approvisionnement en nourriture, la biodiversité et un impact positif sur le développement local.

GARANTIR DES CRITÈRES EXIGEANTS EN MATIÈRE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

Le groupe Air France – KLM est très exigeant quant aux critères de durabilité du carburant alternatif durable qu’il utilise, telles que la réduction substantielle des émissions de CO2, un impact minime sur la biodiversité, l’absence de concurrence avec les productions alimentaires ou l’accès aux ressources alimentaires et un impact positif sur le développement local.

Air France et KLM sont membres de l’organisation de certification durable Roundtable on Sustainable Biomaterials (RSB) depuis 2008, en tant que membres fondateurs du SAFUG (Sustainable Aviation Fuel Users Group). Cet organisme intègre 12 critères allant de la sécurité alimentaire, au développement rural, à la qualité de l’air, du sol et des eaux, et à la gestion des déchets.

STIMULER L’INDUSTRIE

Air France et KLM sont membres de groupes de travail et soutiennent des projets de recherche visant la création d’un marché pour les carburants durables destinés à l’aviation. À titre d’illustration :

  • Air France s’est associée à l’ATAG (Air Transport Aviation Group) pour promouvoir, avec le Conseil pour la Recherche Aéronautique Civile, une meilleure connaissance des carburants aéronautiques durables et sensibiliser ainsi les pouvoirs publics sur la nécessité de soutenir une filière française. La compagnie participe activement à l’écriture de la feuille de route nationale sur les biocarburants aéronautiques, pilotée par l’Alliance nationale de coordination de la recherche pour l’énergie (Ancre) ;
  • En 2020, KLM a continué d’acheter 15 642 litres de carburant durable pour ses vols Växjö (Suède), soit 5 % de la consommation totale de carburant sur tous les vols à destination et en provenance de cette destination. En collaboration avec Södra et la ville de Växjö, KLM et SkyNRG étudient la faisabilité de la production locale de carburant durable ;
  • Air France a signé en 2017 un Engagement pour la Croissance Verte (ECV) avec les ministères de la Transition écologique et solidaire, des Transports et de l’Économie et des Finances, ainsi que quatre autres grands groupes industriels français (Airbus, Safran, Suez et Total). Cet ECV vise à promouvoir l’émergence de filières de carburant aéronautique durable en France, à des conditions économiquement viables et s’inscrit résolument dans les principes de l’économie circulaire. Ses conclusions ont été publiées en janvier 2020, ainsi qu’une feuille de route gouvernementale française pour fixer, sur la base des recommandations de l’ECV, les principes et l’ambition de l’intégration du carburant aéronautique durable.

Air France dans le cadre des Appels à Manifestation d’Intérêts, soutient depuis juillet 2020, plusieurs nouveaux programmes de production de Carburant Alternatif Durable en France et en Europe. En recherchant des partenaires industriels et logistiques pour s’associer en consortium, le Groupe soutient l’ensemble des technologies innovantes, avec des carburants alternatifs qui seront issus de l’économie circulaire (huiles usagés de cuissons) de résidus de bois, de déchets ménagers ou encore dans le futur des carburants de synthèse conçus à partir d’électricité verte et de carbone.

Des incitations réglementaires de soutien sont nécessaires pour le déploiement à grande échelle et la création d’installations de production économiquement viables pour les producteurs et les opérateurs. Ainsi, Air France et KLM participent activement à plusieurs initiatives visant à stimuler ces réglementations: European Advanced Biofuels Flightpath, ART Fuels Forum, Ini-FCA French Future Alternative Fuels initiative et BioPort Holland en sont plusieurs exemples.

Air France – KLM fait partie de la coalition Clean Skies for Tomorrow (CST), qui a été créée au sein du Forum Économique Mondial pour garantir la disponibilité de quantités suffisantes de SAF afin d’être en mesure de voler sans émissions de CO2 d’ici le milieu du siècle. En coopération avec McKinsey & Company, la coalition a publié le rapport « Sustainable Aviation Fuels as a Pathway to Net-Zero Aviation », qui se concentre sur des thèmes tels que la disponibilité des matières premières et leur durabilité, la capacité de production et les possibilités technologiques des plus des voies de production SAF prometteuses. La coalition a également lancé une proposition de politique commune pour accélérer le déploiement des carburants d’aviation durables (SAF) en Europe. Il s’agit d’un ensemble co‑développé de recommandations politiques à transmettre à la Commission Européenne sur la manière dont l’Europe pourrait définir l’orientation pour accroître l’adoption du SAF.

INNOVER DANS LA SUPPLY-CHAIN

KLM est l’un des fondateurs de SkyNRG, leader mondial du marché du carburant aéronautique durable. Depuis 2016, tous les vols KLM au départ de l’aéroport de Los Angeles sont opérés avec du carburant durable, produit par la raffinerie locale de World Energy (anciennement AltAir Fuels) et fourni par SkyNRG. De plus, KLM a acheté du carburant durable pour des vols au départ de l’aéroport d’Amsterdam Schiphol. Ce carburant, produit par Neste à partir d’huile de cuisson usagée, comblera l’écart jusqu’à la mise en service de l’usine de production de carburant durable.

En 2019, KLM s’est engagée, pour la décennie à venir, à développer et à acheter annuellement 75 000 tonnes de carburant aéronautique durable. KLM est la première compagnie aérienne au monde à investir dans les carburants durables à cette échelle. SkyNRG développera la première usine de production européenne. La construction de cette installation, dont l’ouverture est prévue en 2023, est une étape concrète vers la réalisation des ambitions de développement durable de KLM.

IMPLIQUER CLIENTS ET PARTENAIRES

Dans le cadre de son partenariat avec le WWF-Pays-Bas et de son engagement dans le Green Deal, KLM a lancé le Programme KLM Corporate BioFuel en 2012, une première dans l’aviation. En 2020, le “Corporate SAF programme” a été élargi à Air France et regroupe les partenaires suivants : ABN Amro, Accenture, Arcadis BV, Arcadis NV,, Loyens & Loeff, le Trafic Aérien néerlandais (LVNL), Microsoft, le ministère des Infrastructures et de l’Environnement, Neste, le Centre Aérospacial Royal néerlandais (NLR), PGGM, le Groupe Schiphol, SHV Energy, Södra, l’Université de Delft,Lavazza. Finco Fuel, Hans Grohe SE and IMS Gear.

En complément du programme pour les clients corporate, Air France – KLM Martinair Cargo (AFKLMP) a lancé en décembre 2020 le premier programme mondial de carburant d’aviation durable, permettant aux transitaires ainsi qu’aux expéditeurs de réduire également l’empreinte carbone de leurs expéditions.

© AIR FRANCE KLM